Comme un blog

Comme un blog ... mais pas tout à fait, c'est une page à sujets hétéroclites, avec des avis sur tout et n'importe quoi, l'expression de mon ressenti dans des situations diverses, mon humeur du jour, etc ... mais chaque billet vous donne l'occasion de rebondir (ou pas), de commentez ... si vous le souhaitez.

  • Un week-end d'été à paris
  • Rosalie et Valentine
  • La cure
  • La poule rousse
  • Quelques touches de couleur ?
  • Foire aux œufs et aux poussins

Un week-end d'été à Paris

Mardi 2 août 2016

 

Ce sont deux jours qui resteront à jamais dans ma mémoire comme un doux moment de bonheur, de chaleur, de partage avec ma fille.

En ce week-end de fin juillet, Paris s’offre à nous sous un joli temps d’été.

 

Nous nous retrouvons dans le parc de Bercy. C’est une belle surprise que ce joli jardin situé sur l’emplacement d’anciens entrepôts vinicoles.

Robert Doisneau a immortalisé l’histoire de ces anciens chais dans de magnifiques clichés exposés sous les voûtes des passages couverts qui mènent à Bercy-village.

Nous déjeunons dans l’un des nombreux petits restaurants, tous dotés de terrasses très animées. 

Puis nous déambulons ensuite dans les allées du cimetière du Père Lachaise. Une découverte pour moi, je n’imaginais pas une telle superficie (48 ha). C’est le plus grand espace vert de Paris avec plus de cinquante espèces d’arbres différents. Des célébrités du monde entier y sont enterrées, et les sépultures sont toutes magnifiquement décorées et sculptées. 

Nos pas nous emmènent inévitablement vers l’île de la Cité, Notre-Dame, un quartier que j’affectionne, comme des milliers de touristes. Nous y flânons, ainsi que dans le quartier Saint-Michel où nous dînons, dans un restaurant grec.

Il fait nuit quand nous repassons devant la cathédrale. Nous y pénétrons et avons la chance d’arriver juste avant la projection d’un film relatant la construction de l’édifice et ses différentes particularités.

Notre regard sur cette bâtisse ne sera plus le même dorénavant.

Le palais de Justice magnifiquement éclairé, les quais de la Seine illuminés, Paris-plage où malgré l’heure tardive de nombreux jeunes pique-niquent, c’est l’ambiance estivale de Paris.

 

Ce dimanche matin, c’est shopping et déjeuner dans un célèbre magasin suédois. 

Paris insolite, pour nous, ce sera la Recyclerie. Entre l’atelier de réparations d’objets divers et le café cantine, entre une friperie/brocante, une  ferme urbaine où nous traversons poulailler, jardin collaboratif, jardin aromatique, compost, et la promenade avec vue sur les jardins le long de la voie ferrée réhabilitée, c’est un lieu enchanteur, à mi-chemin entre les puces de Clignancourt et Montmartre. 

C’est à pied que nous nous rendons à la basilique. Nous montons tranquillement. À l’approche de la butte, une atmosphère particulière se ressent: on croise à la fois de nombreux touristes, mais aussi des artistes, des peintres, des cafetiers dans le style « Titi de Paris », des Parisiens de toujours, un mélange unique qui fait un joyeux tintamarre. Place du Tertre, nous nous attardons à la terrasse d'un bar pour prolonger l'instant.

Nous reprenons notre marche qui nous mène devant le Moulin Rouge, le quartier de Pigalle, puis place de l’opéra, et rue Saint-Anne où tous les restaurants Japonais de la ville paraissent rassemblés ici. Nous y dînons. 

Nous terminons notre promenade à travers le jardin des Tuileries, puis place de la Concorde avec en bouquet final, la vue sur Paris de nuit, du haut de la grande roue. Spectacle unique.

 

Un séjour merveilleux, un « sans faute », une belle entente dans nos flâneries, un incroyable week-end « mère/fille » (merci Emilie). 

 

Commentaires : 0

Rosalie et Valentine.

Jeudi 30 juin

Je n'ai pas pu m'en empêcher !

Je suis d'abord allée me promener au conservatoire avicole de Magescq, un peu par curiosité, beaucoup pour m'informer et voir "en vrai" toutes ces poules de race que je regarde souvent en photos sur Internet.

Le soir, devant mon ordinateur, alors que je classe les nombreuses photos prises ce jour là, une idée folle danse dans ma tête.

Ce n'est tout d'abord qu'une pensée fugace, mais qui revient, qui s'installe, qui insiste ... Et si j'en achetais une ?

Mais comment ferais-je pour la transporter au retour de ma cure ?

Cela me semble une décision un peu folle, mais pas totalement irréalisable.

Alors, tout s'enchaîne, vite, très vite. Le contact téléphonique avec l'éleveur, une seconde visite avec le choix de deux poulettes de races différentes, les détails pour le transport dans un carton aéré, l'achat et le rendez-vous pour le samedi du retour en Berry.

C'est ainsi que Rosalie et Valentine sont entrées dans ma vie !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

La cure

Ven 10 juin 2016

 

La matinée débute avec un échauffement des articulations, dans une piscine d'eau thermale chaude à plus de 30°C, avec un kinésithérapeute pendant 20 minutes. 

Puis c'est la pélothérapie où, allongée et recouverte de boue à 42 °C aux niveaux des articulations douloureuses, je suis durant 15 minutes enveloppée d'une feuille de plastique en immobilisation totale, avant de passer sous une douche d'eau thermale tiède. 

Après une demi-heure de repos, c'est 15 minutes d'hydromassage dans une baignoire d'eau parcourue de divers jets de pression en progression de la pointe des pieds à la nuque, effet décontractant garanti ! 

Et la séance matinale se termine par une douche de térébenthine diluée, à une température de 38 °C, pendant 3 minutes. 

Durant la deuxième semaine, l'activité de mobilisation en piscine sera remplacée par 10 minutes de massage personnalisé en fonction des douleurs articulaires, par un kinésithérapeute. 

 

C'est cela, la cure thermale "Rhumatologie" à Saint-Paul les Dax (Landes) 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

La poule rousse.

Sam 4 juin 2016

 

Hier, j'ai trouvé ma petite poule rousse endormie pour toujours dans le poulailler ...

J'en ai eu bien de la peine, c'est que je m'y attache à ces petites bêtes-là !

Elle avait seulement quatre ans, ce qui, pour une bonne pondeuse n'est pas anormal ... m'ayant abondamment nourrie de ses gros œufs.

Au moins, aura-t-elle eu une bonne vie, en compagnie de ses copines, à gambader et picorer dans le jardin, contrairement à toutes ces volailles élevées en batterie, dans des conditions inhumaines (si l'on peut dire).

 

Ces poules-là sont coincées toute leur vie et serrées les unes contre les autres dans des cages, avec du grillage pour seul sol, ce qui leur blesse les pattes, elles se picorent entre elles, sont couvertes de parasites et meurent étouffées sans jamais avoir pu voir le ciel, le soleil ou les nuages. Honte à ces éleveurs criminels !!! (qui n'ont d'éleveur que le nom)

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Quelques touches de couleur ?

lun. 23 mai 2016

 

Ce matin, en gare de Montargis (Loiret), j'attends le train.

Mes yeux se posent alors sur ce qui ressemble à une décharge publique, tout le long des quais.

Sur les rails, canettes de boissons, bouteilles, paquets de cigarettes, mégots, restes de repas et autres détritus forment un triste tableau très représentatif du mépris et de l'irrespect des individus pour les lieux publics ...

 

Ceci m'a inspiré le cliché suivant:

Et deux mois plus tard, sur la première voie, juste en sortant de l'accueil ...

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Foire aux œufs et aux poussins

dim. 17 avril 2016

 

Une nouvelle expérience: me voici ce matin, dès la première heure, à une foire aux œufs et aux poussins. 

C'est un nouvel univers pour moi, celui de l'aviculture, celui des éleveurs de volailles. Avant d'entrer dans la salle d'exposition, je croise une famille, le petit garçon serre précieusement dans ses bras un petit carton, il a l'air ravi, il a une petite vie entre ses mains.

Ça "pioupioute" fort dans la salle ! Sur deux rangées de tables sont mis à la vente des centaines d'œufs fécondés de plusieurs variétés de poules. J'y vois aussi beaucoup de petits poussins et quelques uns déjà bien développés aux races et couleurs variées.

 

Malheureusement, je ne trouve pas de poussin de Wyandotte argenté à liserés noirs, ce sera pour une autre fois, mais cette petite visite dans l'univers des poules fut bien agréable.

Écrire commentaire

Commentaires : 0